Les radars photos jugés invalides au Québec

Les radars photo jugés invalides au Québec.

Un juge de la Cour du Québec vient de trancher dans le débat entourant les radars photo de la Belle Province. En effet, le Juge Serge Cimon juge que les contraventions émises par ces appareils de détection sont invalides.

C’est ce qu’a rapporté le quotidien La Presse dans un article publié à la suite d’une décision du tribunal québécois dans une cause opposant une automobiliste à la Sûreté du Québec.

Le juge Cimon argumente sa décision en affirmant qu’aucun policier n’a été témoin de l’infraction et qu’il est impossible de confirmer si l’appareil en question est calibré de manière appropriée. La preuve a été considérée comme un ouï-dire, donc une information de seconde main, ce qui n’a aucune valeur probante selon le juge de la Cour du Québec.

Le juge Cimon a démontré son mécontentement face à cette mesure autorisée par le Ministère de la Justice, ajoutant même qu’il n’est pas étonnant que ce système soit comparé à une « vache à lait » utilisée pour remplir les coffres de l’État.

Il est évident que cette décision pourrait avoir un impact sur les futures décisions impliquant ces fameux radars photo. Les automobilistes québécois (et même canadiens) devront surveiller le dénouement de cette affaire au fil des prochains mois.

Partager
The following two tabs change content below.
Vincent Aubé

Vincent Aubé

Vincent Aubé va bientôt célébrer sa dixième année en tant que chroniqueur automobile. Ayant étudié en journalisme à l’Université de Montréal, il a décidé de joindre l’utile à l’agréable en consacrant sa carrière à couvrir tout ce qui a quatre roues et un volant.