Pneus d’hiver : quoi faire avant d’acheter

Pneus d'hiver

Les automobilistes d’ici le savent très bien : l’automne est le moment propice pour préparer son véhicule pour les conditions plus rudes de la saison froide. Si un bon entretien général de la mécanique est recommandé, le point de contact avec le sol qui se retrouve autour des quatre roues de votre voiture doit également faire l’objet d’une inspection ou, le cas échéant, d’un remplacement. En d’autres termes, vos pneus sont peut-être dus pour être changés. Pour s’y retrouver, voici quelques questions auxquelles il faut répondre avant de se lancer dans un processus d’achat.

Ce n’est pas (vraiment) une dépense!

Premièrement, il faut démystifier le fait qu’un ensemble de pneus d’hiver est une dépense de plus à prévoir dans le budget automobile. Il est vrai qu’acheter un ensemble de pneus pour l’hiver demande à l’automobiliste d’extirper quelques dollars supplémentaires de son portefeuille, mais au final, les deux ensembles de pneus (4 saisons et hiver) devraient durer plus longtemps. Sur plusieurs années, l’investissement en pneumatiques sera semblable.

Jantes d’origine, jantes d’hiver ou roues d’acier

Avant de procéder à l’achat de pneus d’hiver, il est préférable d’identifier quelles seront les roues utilisées pendant la saison froide. L’utilisation du calcium comme abrasif sur les routes québécoises est un élément à ne pas oublier lorsqu’est venu le temps d’installer les pneus d’hiver sur notre véhicule.

Pneus d'hiver

Parfois, il est avantageux de protéger les belles jantes d’origine d’un modèle en particulier en troquant celles-ci pour des jantes hivernales. Les fabricants de jantes (ou même les constructeurs automobiles) proposent presque tous des ensembles abordables qui seront plus faciles à nettoyer l’hiver. De plus, ces jantes d’hiver seront également plus jolies que les roues en acier noir.

Il est également possible de trouver la perle rare dans les petites annonces. Il n’est pas rare de dénicher un ensemble usagé de jantes à un prix moindre que celui des roues en acier. Si vous optez pour cette alternative, une inspection des jantes chez un détaillant de pneus serait idéale, question de savoir si les roues en question sont conformes.

L’autre option est de trouver des roues en acier, une solution moins esthétique certes, mais qui a fait ses preuves au fil du temps. Et malgré l’investissement supplémentaire pour l’achat de roues d’hiver, lorsque vient le temps de l’installation dans l’entre-saison, l’opération ne nécessite que quelques minutes, surtout si une rotation des pneumatiques n’est pas nécessaire.

Le diamètre d’origine doit-il être respecté?

Comme vous le savez, les véhicules modernes viennent d’office avec des jantes au diamètre élevé. Il n’est pas rare de devoir dénicher des pneus de 18 pouces pour un véhicule grand public. Même une jante de 20 pouces qui, il y a 10 ans, était réservée aux véhicules exotiques ou presque est beaucoup plus répandue de nos jours. Un coup d’œil aux prix demandés pour ces semelles grand format confirme qu’il faut prévoir un bon budget pour faire l’acquisition de pneus d’hiver.

Heureusement pour les propriétaires de véhicules qui ne font pas appel à des systèmes de freinage surdimensionnés, il est possible d’installer des pneus au diamètre moins important. À ce petit jeu, il est préférable de faire appel à un expert en pneus qui saura vous exposer les différentes options pour votre ensemble de pneus d’hiver. Ainsi, des pneus de 16 pouces pourraient suffire pour remplacer les belles jantes de 18 pouces boulonnées sur la voiture en été. La plupart du temps, il y a une économie à réaliser.

Glace ou Neige?

Pneus d'hiver

Les fabricants de pneus développent des pneus d’hiver pour tous les types de véhicules, tous les budgets et même pour plusieurs types de conditions. L’éternel débat neige contre glace en est un qui fait rage depuis plusieurs années. Dans ce cas-ci, c’est au consommateur de déterminer quels sont ses besoins au quotidien.

Un pneu conçu pour la neige évacue plus efficacement la neige et la gadoue, tandis qu’un pneu pour la glace est plus mordant lorsque la chaussée est recouverte de verglas.

Un automobiliste dans la grande région de Montréal devra tenir compte des conditions plus clémentes, tandis qu’un résident des Hautes-Laurentides se souviendra que les précipitations de neige sont plus importantes. Encore une fois, les bons conseils de votre expert en pneus sauront vous guider dans votre choix. Et n’oubliez pas l’aspect bruit, certaines pneumatiques étant réputées pour être plus bruyantes sur une chaussée dégagée.

Depuis quelques saisons, les fabricants de pneus proposent également des pneus toute saison qui peuvent rouler à l’année. Toutefois, pour une adhérence optimale, la bonne vieille solution du pneu d’hiver est encore le choix le plus sûr.

Où acheter ses pneus d’hiver?

Avec la facilité de l’achat en ligne de nos jours, quelques clics suffisent pour commander un ensemble de pneus d’hiver. Que ce soit au Canada ou aux États-Unis, de multiples entreprises proposent des ensembles de pneus d’hiver pour tous les budgets. Est-ce plus avantageux de traverser la frontière pour acheter des pneus? Au moment d’écrire ces lignes, le taux de change n’est pas favorable pour les consommateurs canadiens. Le prix demandé au sud du 49e parallèle est souvent équivalent à celui demandé par les détaillants canadiens.

Évidemment, il est possible de trouver l’aubaine du siècle, mais celle-ci demandera une bonne recherche. Et bien que le marché américain soit plus vaste que le nôtre, il n’en demeure pas moins que la loi sur les pneus d’hiver au Québec fait en sorte que ce n’est pas le choix qui manque chez nous. Il y en a vraiment pour tous les goûts! Et l’achat local n’oblige pas de traverser la frontière.

Des marques inconnues (et plus économiques à l’achat) aux pneus haute performance, l’industrie de la semelle hivernale est plus étendue que jamais. Il est donc un peu normal de s’y perdre. Mais, avec un peu de recherche et de volonté, vous trouverez le pneu qui vous convient!

Partager
The following two tabs change content below.
Vincent Aubé

Vincent Aubé

Vincent Aubé va bientôt célébrer sa dixième année en tant que chroniqueur automobile. Ayant étudié en journalisme à l’Université de Montréal, il a décidé de joindre l’utile à l’agréable en consacrant sa carrière à couvrir tout ce qui a quatre roues et un volant.