Patrick Carpentier a modifié une New Beetle

Patrick Carpentier a modifié une New Beetle

Qu’ont en commun Patrick Carpentier, une Volkswagen New Beetle et le site autoHEBDO.net? À priori, rien! Mais a posteriori, cette New Beetle GLX 2000 noire est le dernier projet du pilote québécois, une voiture qu’il a achetée sur le site autoHEBDO.net dans la section des véhicules usagés.

Au préalable, Patrick recherchait une Volkswagen Ghia, une cousine de la Beetle originale qui, encore aujourd’hui, est recherchée par les collectionneurs notamment pour sa silhouette intemporelle. De fil en aiguille, il est tombé sur la New Beetle, une voiture presque boudée par les mordus de performance. Pourtant, avec un peu d’imagination et de volonté, le pilote originaire de LaSalle a démontré qu’il est possible de transformer cette icône de l’automobile en quelque chose de bien plus amusant.

Patrick Carpentier a modifié une New Beetle

La voiture en question était destinée à sa fille qui vient d’obtenir son permis de conduire. Mais, comme c’est souvent le cas avec la personnalisation automobile, le projet a pris une tournure plus explosive, le principal intéressé ayant investi temps et argent dans la transformation d’une voiture reconnue pour la fleur plantée à même la planche de bord. Autrement dit, ladite voiture sera probablement un jouet réservé pour papa, du moins à court terme!

Deux New Beetle pour commencer

Patrick Carpentier a modifié une New Beetle

En furetant dans la section des véhicules usagés, Patrick a tout d’abord déniché un exemplaire rouge de la New Beetle. Peu de temps après, il a trouvé une autre New Beetle, de couleur noire celle-là. C’est à ce moment qu’a débuté la transformation des deux voitures, le but étant bien entendu de récupérer les meilleures composantes de chacune d’entre elles.

Patrick voulait s’amuser avec ce projet. « C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire et je l’ai finalement réalisé », m’a-t-il confié. À l’exception des composantes internes de la mécanique – une tâche confiée à un atelier spécialisé –, Patrick a tout fait sur la voiture, du travail de restauration de la carrosserie à l’installation de la suspension sport, sans oublier la chaîne audio qui compte désormais 13 haut-parleurs, un caisson de grave, un amplificateur et 1250 watts de puissance.

Patrick Carpentier a modifié une New Beetle

Mais, le clou du spectacle se trouve sous le capot arrondi de la Volkswagen. En effet, le 4-cylindres turbo de 1,8-litre de cylindrée est assurément la carte cachée de cette génération du modèle. Rappelons que la New Beetle reposait sur la même plateforme que la Golf Mk.IV et que cette mécanique 1.8T était partagée entre les deux modèles.

Le bloc a été complètement reconstruit en plus d’accueillir un nouveau turbocompresseur issu du catalogue du fournisseur Garrett. Résultat : la puissance qui oscillait entre 150 et 180 chevaux à l’époque (selon les années) a doublé à 300 chevaux (!) et Patrick me confirme qu’il est possible d’extraire encore plus de puissance, au-delà du cap des 400 chevaux. Je n’ai pas de misère à le croire, car cette mécanique allemande est une favorite des adeptes de tuning.

Patrick Carpentier a modifié une New Beetle

Bien entendu, avec l’énorme gain en puissance, Patrick a dû revoir les suspensions, mais également les supports pour le moteur. Le stress engendré par les accélérations à l’emporte-pièce a obligé ce dernier à revoir cette portion de la voiture. Et pour réduire l’effet de couple ressenti lors de ces montées en régime, l’ajout d’un différentiel à glissement limité de type Peloquin était de mise. Patrick me confirme d’ailleurs que cette pièce facilite la conduite, car elle limite le patinage du train avant, tout en réduisant les « à-coups » de volant typiques aux tractions avant dotées de mécaniques surpuissantes.

Patrick Carpentier a modifié une New Beetle

Outre la suspension révisée de fond en comble, le système de freinage a lui aussi été bonifié, ne serait-ce que pour garantir la sécurité du pilote ou de toute autre personne derrière le volant.

À l’extérieur, la New Beetle porte fièrement un ensemble aérodynamique inspiré de la Porsche 911 GT2 de génération 996, le bouclier avant étant assurément la composante qui vend le plus la mèche à ce niveau. Quant aux jantes surdimensionnées, elles complètent bien l’ensemble.

Après le Salon Auto Sport

Patrick Carpentier a modifié une New Beetle

Patrick ne s’en cache pas : sa voiture n’est pas une voiture d’exposition. Il l’a construite dans l’unique but de s’amuser pendant la saison estivale. Pour lui, une belle promenade dans le coin du Mont-Tremblant ou sur un tracé sinueux du Vermont est idéale pour accrocher un sourire à son visage. Sur ce point, on ne peut qu’acquiescer!

De son aveu personnel, sa fille n’était pas chaude à l’idée de s’asseoir au volant de cette allemande lancée à la fin du siècle dernier. Mais, après plus d’un an et demi de travail acharné, la fille du pilote n’a plus la même opinion de ce symbole de l’automobile.

En primeur à Québec

Patrick Carpentier a modifié une New Beetle

Cette Volkswagen New Beetle GLX va connaître son premier bain de foule cette fin de semaine à l’occasion du Salon Auto Sport de Québec, un rendez-vous printanier quasi obligatoire pour les mordus d’adrénaline et de sport motorisé. L’événement en est à sa 49e édition et marque en quelque sorte le début de la saison pour les passionnés de voitures sport, de modifications automobiles et de tout ce qui entoure la scène automobile de la belle province.

Patrick Carpentier sera d’ailleurs sur place vendredi et samedi pour discuter de son projet avec les amateurs présents à cette première exposition de la saison 2018.

Partager
The following two tabs change content below.
Vincent Aubé

Vincent Aubé

Vincent Aubé va bientôt célébrer sa dixième année en tant que chroniqueur automobile. Ayant étudié en journalisme à l’Université de Montréal, il a décidé de joindre l’utile à l’agréable en consacrant sa carrière à couvrir tout ce qui a quatre roues et un volant.